Une autre chance, tome 1

20/06/2019

Max décide de tout plaquer, il part avec ses sacs et son ordi à Barcelone car il ne sait pas où aller. Il rencontre Anabel à qui il propose un pacte : il sera toujours là pour la sauver, sans rien lui demander en échange. Anabel accepte et prend au sérieux cet engagement, c'est le moins qu'on puisse dire. Lorsque sa vie sera en danger - ce qui arrive tout au long de l'histoire - Max volera au secours d'Anabel, à sa poursuite, n'hésitant pas à changer de pays  pour la délivrer de ses nombreux ravisseurs armés. 

"Mais pourquoi diable s'attache-t-il à cette jeune écervelée ?" peut-on se dire... La réponse se trouvera beaucoup plus loin dans la quadrilogie.

En attendant, Max rencontre toute une galerie de personnages truculents que le lecteur retrouvera dans le tome suivant. Certains disparaissent après avoir occupé la scène, d'autres plus discrets, seront les fidèles compagnons de Max. Le lecteur est embarqué à Barcelone, au Venezuela, en Colombie, en Tunisie, rajoutez les allers-retours et le roman s'enchaîne au rythme d'un film de James Bond. Alternant passé / présent, ce roman cherche à perdre son lecteur - attention si vous pensez interrompre la lecture avant la fin - ou je me trompe. Un vrai puzzle. Lecture idéale  pour un trajet de 2 h 30 dans un train. De l'action, des dialogues, des voyages et des ambiances, Max, par moment, ressemble au personnage Hubert Bonisseur de la Bath joué par Jean Dujardin, cynisme en moins, intuition en plus. Peu importe comment Max s'en sort, faites-lui confiance il est chanceux, opportuniste, malin et altruiste. Un héros moderne.


En librairie sur commande ou sur le site de l'éditeur, sur commande également (impression à la demande)

Une autre chance /Sheila Lileu. Edilivre, 2017, 15,50€

ISBN 978-2-414-13048-1